COMMENT CHOISIR SA POMPE DE RELEVAGE

Bienvenue sur le blog de pompes et stations de relevage

POINTS CLES POUR BIEN CHOISIR VOTRE POMPE DE RELEVAGE

Dans la majorité des cas, le niveau du réseau d’assainissement se situe au-dessus de celui de votre réseau d’évacuation. Il est alors indispensable d’installer une pompe de relevage adaptée. En pratique, la pompe de relevage est un dispositif qui va servir à aspirer puis relever les liquides pour les distribuer à un autre endroit. On trouve de nombreux types de pompes, à usage domestique ou industriel, chacune avec des caractéristiques différentes. Comment faire son choix entre les différents modèles ? Voici 4 étapes à suivre pour bien choisir votre pompe de relevage.

 Première étape : Choisir selon le type de liquide à évacuer.

L’un des premiers critères à déterminer est celui du type de liquide que la pompe sera chargée de relever.

Elle peut avoir pour fonction de relever par exemple des eaux :

  • claires ;
  • vannes ;
  • usées chargées de boues ;
  • d’usines ;
  • de pluie :
  • de douche ou de toilettes ;
  • des huiles voire même des liquides industriels.

 Il faut en premier lieu, déterminer le type de liquides à relever pour sélectionner une pompe, adaptée à cet usage.


 En effet, une pompe de relevage eaux claires servira à transporter l’eau claire et potable vers les étages supérieurs d’un immeuble ou d’une maison. Une pompe de relevage eaux usées ou eaux chargées , sera employée pour vider les caves ou encore les puisards en relevant des eaux usées dépourvues de matières grasses. Une pompe de relevage eaux usées ou eaux chargées servira à relever des eaux usées chargées de différents déchets.

Deuxième étape : Evaluer la hauteur et la longueur à relever.

La pompe de relevage adéquate sera différente selon la hauteur de relevage des eaux, mais aussi selon le fil d’arrivée et la longueur du relevage. La hauteur de relevage des eaux correspond à la différence de niveau entre le fil d’arrivée et le tout à l’égout. Veillez à bien prendre en compte la hauteur réelle (la hauteur manométrique totale) qui sépare l’arrivée de la cuve et le point culminant du refoulement, et prévoyez une marge de 10% pour plus de sureté. Pour le fil d’eau d’arrivée (FEA), il faudra déterminer la différence de hauteur entre le sol et la canalisation en sortie de maison. Il est également primordial de considérer la longueur de refoulement des eaux usées : la longueur qui sépare la sortie de la station de relevage du tout à l’égout (ou de la surface d’épandage).

Troisième étape : Evaluer le débit et la puissance de la pompe de relevage.

Plus la puissance de votre pompe de relevage est élevée et plus le débit sera conséquent. Exprimée en watts, la puissance est donc un critère important pour bien choisir votre pompe. Les différents types de pompes fonctionnent à une certaine puissance. De plus, la vitesse et un niveau de capacité permettent de relever les eaux selon un débit, une longueur et une hauteur bien précises. En fonction du diamètre de la pompe, le débit doit atteindre également des valeurs particulières. Enfin, vous devez choisir une puissance et un débit en rapport avec vos habitudes quotidiennes. Il faut donc connaître votre consommation d’eau ou de nombre d’habitants dans votre logement.

Quatrième étape : Comparer les coûts d’acquisition, d’installation et d’entretien.

Suivant les modèles, une pompe de relevage peut s’acquérir à des coûts bien différents. De 60 € à plus de 1 000 €, les prix varient considérablement selon les usages et surtout les performances. Ce coût est à évaluer lors de votre achat, mais il importe aussi d’anticiper les frais de l’installation et de l’entretien de la pompe. Par exemple, le volume utile de la cuve influera grandement sur la facilité d’entretien et d’installation. De même, vous aurez tout intérêt à choisir une turbine imbouchable, en vérifiant le diamètre de passage et le profil de la turbine. De plus, il faudra vérifier les dimensions de la pompe et s’assurer d’un espace suffisant pour bien la positionner afin qu’elle fonctionne sans blocage. Pensez également à anticiper sur les coûts de consommation électrique de votre dispositif. A performances égales, privilégiez les pompes les moins énergivores pour faire des économies sur vos factures d’électricité.

Bon à savoir :

Pour un  assainissement individuel, la pompe de relevage doit s’intégrer dans une station de relevage étanche et équipée d’une ventilation. Veillez à ce que le poste de relèvement soit facilement accessible pour un entretien simplifié. Certains modèles de stations de relevage nécessitent d’être installés en profondeur dans le sol et il vaut mieux éviter ces appareils, difficiles d’accès, si vous prévoyez d’entretenir vous-même votre dispositif.

Nous vous conseillons de souscrire à un contrat d’entretien avec un professionnel de l’assainissement. En effet entretenir votre pompe de relevage va vous permettre d’éviter des pannes et votre matériel dureras plus longtemps. Une pompe pompe de bonne qualité, et bien entretenue, peut fonctionner pendant plus de 10 ans.